Les vignerons de Barolo

Il va de soi que les vignerons "modernes" ne nous intéressent pas dans ce contexte. Je me permets de citer ces quelques vignerons résistants à l'utilisation de la barrique ou d'autres formes de maquillage.

 

Le sommet

CONTERNO Giovanni, Monforte d'Alba *
CAPPELLANO Teobaldo, Serralunga *
GIACOSA Bruno, Serralunga d'Alba - Neive *
MASCARELLO Bartolo, Barolo *
MASCARELLO Mauro, Monchiero
SCARPA Vini, Nizza Monferrato

* ces domaines sont maintenant gérés par la jeune génération, il faudra voir la suite

Nos favoris dans les traditionalistes

ACCOMASSO Lorenzo, La Morra
ANSELMA Giacomo, Serralunga
BROVIA, Azienda agricola, Castiglione F.
BURLOTTO Comm. G.B., Verduno
FENOCCHIO Giacomo, Monforte d'Alba
VIBERTI Giovanni, Barolo-Vergne

 

D'autres valeurs sûres

ASCHERI, Bra
BARALE Fratelli, Barolo
BREZZA Giacomo, Barolo
COLLA Poderi, San Rocco Seno d'Elvio
MARCARINI, La Morra
PIANPOLVERE, Tenuta di Adriano Fratelli, Monforte d'Alba
PORRO Guido, Serralunga d'Alba
RINALDI Francesco, Barolo
RINALDI Giuseppe, Barolo
SETTIMO Aurelio, La Morra
SCHIAVENZA, Serralunga d'Alba
SORDO Giovanni, Castiglione F.

 

Les millésimes

Le Piémont était vraiment gâté par les conditons climatiques des dernières années. Même le millésime 2002 avec beaucoup de pluie ou le 2003 très chaud et sec ont donné des vins très élégants et équilibrés. Comme on le sait, aucune évaluation n’est compacte et peut changer chaque année. En plus, il faut faire la différence des cépages comme des microclimats.
Voici donc une estimation très personnelle. Pour ce qui de prévisions de garde, cela concerne évidemment que le vins de structure classique et non de vins modernes.

 

2014

Eté très pluvieux, les raisins tardifs sont de très bonne qualité. En général, les vins ont un taux d'alcool modéré.

2013

Très prometteur, année fraîche, alcool modéré, très beaux Dolcetto

2012***

De nouveau une année  chaude. Fruit mûre, Acidité plutôt basse, charmeurs.

 

2011***(*)

Une année plutôt chaude. Très  peu de rendement, tous les cépages ont assez peu d'acidité, ce seront des vins charmeurs. Certains Barbera de très bon niveau.

2010 *****

 

la pluie pour la fin de l'été, Dolcetto difficile, les Barbera vendangé plus tard excellent. Le Nebbiolo, grâce à un automne parfait, semble très équilibré et prometteur, classique et de longue garde

2009***(**)

 Dolcetto et Barbera magnifique. Nebbiolo aussi
 très prometteur, mais certains Nebbiolo sont "cuits", donc avec des tannins manquant de fraicheur. Par contre, certains vignerons ont fait une merveille de Nebbiolo,parfois mieux que 2008.
 

2008 ****(*)

 un millésime très réussit, équilibré, fin  et classique. Magnifique  

2007 ***

année chaude, vendange anticipée, belle maturité, quelques régions ont eu peu de rendement à cause de la grêle, certains vignerons parlent à nouveau des vins de rêve. Ca me parait exagéré, les Nebbiolo
sont certes très bien équilibrés mais en tout il manque de structure et de fraicheur, un millésime à ne pas garder pendant trop longtemps.

2006 ****(*)

semble un grand millésime, on peut s’attendre à la des vins équilibrés, tanniques et pleins de fruits.

2005 ***(*)

millésime très équilibré pour tous les cépages, certains vignerons le placent en dessous du 2004 et certains parlent d'un manque de structure. C'est donc un millésime hétérogène.

2004 *****

grand classique, très structuré, à longue garde

2003 **

Nebbiolo assez équilibré, structure moyenne, à boire d’ici 10 ans pour les classiques. Dolcetto et Barbera excellents.

2002 ***

Pour ceux qui ont sévèrement trié les raisins, c’est finalement un millésime très équilibré avec des tannins très fins.

2001 *****

Nebbiolo parfait avec des tannins fins et un fruit exubérant, millésime parfaitement équilibré, à comparer avec les 90.

2000 ****

Des vins très équilibrés, des tannins mûrs, élégants, pour une garde moyenne.

1999 *****

Un grand classique, des masses de tannin, à comparer avec les 89, vins de longue garde.

1998 *****

Encore un classique, des tannins un peu plus fins qu’en 99

 

1997 ****

A comparer avec les 2000, millésime assez gras, très plaisant, à boire

1996 (*****)

Un grand classique, de longue garde, des masses de tannins, encore fermé, on peut commencer à le boire, mais il faut le décanter impérativement. certain 96 ont des tannins trop verts.

1995 ****

Très beau vins équilibrés, à boire

1994 **

1993 ***

1992 *

1991 **

1990 *****

1989 *****

1988 ****

1987 ***

1986 ****

1985 ****

1984 **

1983 ***

1982 *****

1978 *****

1974 ****

1971 *****

1967 ****

1964 *****

 
 
Mediasynergie Sàrl © 2008 - Tous droits réservés